Depuis plus de deux semaines de violents incendies ravagent les forêts amazoniennes.

Je ne reviendrai pas dans cet article sur une évidence qu’on sait tous depuis toujours : les arbres c’est vital ! Ni sur le grand débat écologique : si on ne fait rien on court vers la catastrophe ! Car aujourd’hui, il ne s’agit plus de débattre mais de voir la réalité en face et de trouver des solutions (de vraies solutions pas juste de faire de la moralisation du style : stop aux pailles en plastique vous allez tuer la planète..).

Hier, notre président a fait un tweet qui m’a interpellé et je ne pouvais pas passer à côté ! Son tweet : « Notre maison brûle. Littéralement. L’Amazonie, le poumon de notre planète qui produit 20% de notre oxygène, est en feu. C’est une crise internationale. Membres du G7, rendez-vous dans deux jours pour parler de cette urgence. #ActForTheAmazon »

Sur le moment, j’ai vérifié à deux fois si le compte utilisé était bien un compte officiel (on ne sait jamais), et après vérification, je me suis demandé si c’était un tweet sérieux ou d’humour.

Car faut-il rappeler les nombreux traités anti-écologique qui ont été signés depuis le début de son mandat ? :

  • Mercosur : traité visant à facilité les échanges entre l’UE et Mercosur (alliance de 4 pays d’Amérique du Sud – Brésil, Argentine, Paraguay et Uruguay) – conséquences pollutions lors des transports de marchandises, déforestations pour agrandir la production, mort à petit feu des agriculteurs locaux..
  • CETA : traité de libre échange avec le Canada – conséquences : pollution, lors des transports de marchandises, mort à petit feu des agriculteurs locaux….
  • Montagne d’or de Guyane : exploitation minière – des concessions qui empiètent entre autre sur la réserve biologique intégrale de Lucifer Dékou Dékou équivaut aussi à deux zones naturelles d’intérêt écologique, faunistique et floristique…

Enfin, on ne va pas rentrer dans les détails mais rien qu’au premier coup d’œil on comprend bien la problématique des décisions prises ! Donc là, soudainement note maison brûle (cf : le tweet d’E. Macron). Mais littéralement ne serait pas de sa responsabilité (pas que lui bien entendu, il n’est pas seul responsable, mais par son aveuglement et son entêtement il y contribue grandement).

Il faut tout de même se rappeler que ce sont nos dirigeants qui ont la possibilité de mettre fin a des abberations tels que des déforestations massives, des moyens de locomotions polluants.. Alors oui, il en est de notre responsabilité également de faire ce que l’on peut à notre niveau, mais faut-il encore en avoir les moyens !

Alors oui, aujourd’hui nous assistons impuissant à la destruction parcelle par parcelle de notre planète. Il serait peut-être temps de se poser les bonnes questions, et d’agir ensemble contre des décisions aussi dingues et absurdes prises par nos politiques depuis des décennies ?

« Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.  » A. Einstein

MAJ : Au moment de la publication, nous apprenons que la France a décidé de suspendre l’accord du Mercosur après avoir considéré que le Brésil ne respecte pas ses obligations climatiques. Peut être que la France respectera les siennes à l’avenir en ne signant plus de tels accords … Affaire à suivre !