Le samedi 14 septembre, les gilets jaunes organisaient « l’opération Orly ». Cette opération consistait à se rendre nombreux à Orly afin d’informer la population sur la proposition de loi référendaire ouverte aux signatures depuis le 13 juin 2019.

photo prise par Arya.Odn

En effet, que ce soit les médias ou le gouvernement, personne n’a l’air de vouloir en parler. Pourtant le sujet est capital pour notre pays mais aussi notre démocratie. Les gilets jaunes ont donc organisé cette action afin que les médias fassent leur travail et parle de cette loi référendaire.

Une après-midi sous les refrains de : « On garde Orly, on vous rend Balkany » « Même si Macron ne veut pas, nous on est là ». Une ambiance bon enfant. Des citoyens qui ne veulent qu’une chose, qu’on arrête le démantèlement de leur pays et pouvoir vivre dignement dans de bonnes conditions.

Privatisation du groupe : Aéroports de Paris (ADP)

Petit récapitulatif : le gouvernement a voté la privatisation du groupe ADP, en même temps que celle de la française des jeux. Certains membres de l’opposition se sont « unis » pour déclencher un référendum d’initiative partagé afin de tenter d’empêcher cette vente.

Les aéroports de Paris rapporte plus de 200 millions de dividendes par an, ce serait donc une perte importante dans les revenus de l’Etat. De plus, il ne faut pas oublier que ces aéroports ne se sont pas construits tout seul avec de l’argent magique (petit clin d’œil à notre gouvernement qui adore utiliser ce terme), c’est avec l’argent des impôts des contribuables que tout cela a été fait, donc notre argent. Et maintenant que ces investissements sont devenus plus que rentable, l’Etat voudrait s’en séparer et laisser une société privée profiter des bénéfices. A l’heure où nos services publics ont le plus besoin de fonds, et de moyens, l’Etat préfère renoncer aux dividendes d’ADP.

De plus, il est aussi question de sécurité, puisqu’il ne faut pas oublier que plus de 700 millions de voyageurs passent par les aéroports de Paris chaque année.

Conclusion

Cette vente est tout bonnement la continuité du démantèlement de notre pays. Après nos services postaux, nos télécoms, nos autoroutes, etc.. c’est au tour de ce groupe, et puis après ? nos écoles, nos hôpitaux ?

Aujourd’hui nous avons la possibilité, nous citoyens, de donner notre avis. C’est important pour notre pays mais aussi pour notre démocratie.

Lien vers la proposition de loi référendaire : https://www.referendum.interieur.gouv.fr/soutien/etape-1

Pour plus d’informations sur le sujet, voici le lien de notre article sur le référendum d’initiative partagée : http://lemoutonlibere.fr/2019/06/14/le-referendum-dinitiative-partagee/