Mars

  • 02/03/19 : Acte XVI
  • 09/03/19 : Acte XVII
  • 16/03/19 : Acte XVIII – à plusieurs endroits de Paris ont lieu des scènes de violence, et le restaurant « le Fouquet’s », est incendié et pillé.
  • 23/03/19 : Acte XIX – à Nice une septuagénaire est grièvement blessée lors d’une charge de police (voir encadré)
  • 30/03/19 : Acte XX

Avril

  • 06/04/19 : Acte XXI
  • 08/04/19 : Conclusion du grand débat (voir encadré)
  • 09/04/19 : Polémique autour de l’enquête sur l’accident de Geneviève Legay (voir encadré)
  • 13/04/19 : Acte XXII – Toulouse capitale de la mobilisation
  • 20/04/19 : Acte XXIII – à Paris interpellation du journaliste Gaspard Glanz
  • 27/04/19 : Acte XXIV – Strasbourg capitale de la mobilisation

Geneviève Legay, la septuagénaire blessée à Nice

Une charge de police a eu lieu lors d’une manifestation à Nice. Durant cette charge, G. Legay a été violemment bousculée et s’est retrouvée à terre, gravement blessée. Elle sera hospitalisée plusieurs jours. E. Macron prendra la parole au sujet de cet accident : « Je souhaite d’abord qu’elle se rétablisse au plus vite et sorte rapidement de l’hôpital, et je souhaite la quiétude à sa famille. Mais pour avoir la quiétude, il faut avoir un comportement responsable » – « Je lui souhaite un prompt rétablissement, et peut-être une forme de sagesse » – « Quand on est fragile, qu’on peut se faire bousculer, on ne se rend pas dans des lieux qui sont définis comme interdits et on ne se met pas dans des situations comme celle-ci », tout en soulignant que « cette dame n’a pas été en contact avec les forces de l’ordre. Des paroles qui ne passeront pas. Cette dame manifestait en arborant un drapeau de la paix, elle n’était pas menaçante, ou violente, rien ne justifie la charge dont elle a été victime. De plus, des vidéos montrent qu’elle a été en contact direct avec les forces de l’ordre et que c’est bien l’un d’entre eux la cause de sa chute. L’enquête sur les blessures de Mme Legay a été confiée le 29 mars à des juges d’instruction de Nice, saisis d’une information judiciaire pour «violences volontaires par personne dépositaire de l’autorité publique». Me Arié Alimi (l’avocat G. Legay) en a sollicité le dépaysement. Après avoir refusé une première demande, une requête a été envoyé au procureur général près la Cour de cassation, et le dossier a été dépaysé à Lyon.

Conclusion du Grand Débat National

Après deux mois de « consultations » citoyennes, les résultats E. Philippe annonce les conclusions du Grand Débat. Et curieusement, il semblerait que ces résultats viennent conforter la politique du gouvernement. On note par exemple que seulement un dixième des Français se seraient prononcés pour un rétablissement de l’impôt sur la fortune.. (en même temps la question avait été volontairement non mise dans les questionnaires en ligne du Grand Débat).

Ce que l’on retiendra du discours d’E. Philippe

  • « Nous devons baisser et baisser plus vite les impôts »
  • « Un besoin de proximité des services publics »
  • « Les Français veulent une démocratie plus représentative, plus transparente »
  • « Les Français « prêts à changer de comportements » face à l’urgence climatique, mais refusent de nouvelles taxes »

Le calendrier annoncé par le premier ministre

  • Mai : mobilisation pour l’emploi et conseil de défense écologique
  • Juin : assurance chômage et modalités de baisse de l’impôt sur le revenu
  • Juillet : réforme constitutionnelle et rapport sur les retraites
  • A l’automne : la loi sur la dépendance

Conclusion

Un grand débat qui aura coûté 12 millions d’euros, pour « montrer » que tout le monde est d’accord avec leur politique (non non il n’y a pas des milliers de personnes dans les rues depuis le mois de novembre..) et des paroles encore et toujours de belles paroles mais une réalité bien loin de la nôtre.