Le 24 octobre 2019, l’ONG foodwatch sort un rapport suite à l’analyse de près de 16 boites de lait en poudre pour bébé. Ils ont fait appel à trois laboratoires certifiés pour tester la présence d’huile minérales. Ces laboratoires ont détecté des quantités préocupantes de ces substances sur plus de la motié de ces produits achetés sur le sol Européen.

Les huiles minérales, des substances toxiques sur le long terme

Les huiles minérales sont des substances que nous connaissons depuis longtemps. Utilisées pour allumer des lampes à huile, ou comme lubrifiants pour engins mécaniques, nous les retrouvons dans des environnements plus étonnant : cosmétique, jouets pour enfants ou encore dans l’alimentation. En 2015 déjà, foodwatch alertait déjà de la présence de ces huiles dans nos produits d’alimentation courante (pâtes, riz, céréales, etc…).

L’Autorité Européenne de la Sécurité Alimentaire (EFSA) indique effectivement que les consommateurs sont exposés à ces huiles via la nourriture. C’est par les emballages et les additifs que l’ensemble de nos produits alimentaires subissent une exposition à ces substances. L’autorité rappelle qu’a court terme, ces huiles ne comportent pas de risques immédiats. Cependant il faut noter que ces huiles sont potentiellement dangereuses sur le long terme, et qu’aucun degré d’exposition n’est considéré comme sûr.

Des MOAH dans des produits Danone et Nestlé

L’ONG a donc fait analyser 16 laits en poudre provenant tous de chez Nestlé et Danone. L’organisation a fait attention à un type de substance particulier : Les hydrocarbures aromatiques d’huiles minérales (MOAH). Considéré par l’EFSA comme étant particulièrement préoccupante, les MOAH sont soupçonnés d’être des cancérogènes et mutagènes. L’autorité européenne a donc établi que toute exposition à ces hydrocarbures présente un danger.

Sur l’ensemble des produits testés, foodwatch indique que plus de la moitié ont une contamination aux MOAH. Pour l’organisation toute présence des ces hydrocarbures est inacceptable, surtout pour des produits réservés aux tout-petits. C’est pourquoi ils demandent et appellent Nestlé et Danone à rappeler les produits suivants :

  • Nidal Lait en poudre 1er âge, De 0 à 6 mois (Nestlé)
  • Gallia Galliagest Croissance sans lactose, de 12 mois à 3 ans (Danone).

L’ONG appelle également que les fabricants et distributeurs s’engagent à ne commercialiser que des produits sans présences de MOAH. Ils appellent aussi les législateurs européens et nationaux à mettre en place une réglementation claire et contraignante pour obliger les fabricants à respecter ces règles.