Juan Branco a diffusé une vidéo sur ses réseaux sociaux qui met le doute dans les esprits. Est-ce que François Ruffin et Emmanuel Macron sont de mèche ? Leur opposition est-elle réelle ou une comédie de boulevard préparée en avance ?

Le commencement de cette saga

Tout débute par la publication d’une vidéo sur les réseaux sociaux de Juan Branco. Dans cette dernière, on entend distinctement un échange entre François Ruffin et Emmanuel Macron. L’histoire a lieu en 2016, et se situe au QG du futur président, où François Ruffin accompagné de plusieurs salariés d’Ecopla (entreprise placée en liquidation) étaient venus à la rencontre d’Emmanuel Macron.

Dans cet échange , on entend François Ruffin proposer un « arrangement » pour la sortie de l’immeuble d’Emmanuel Macron. Lorsqu’on entend cet échange effectivement plusieurs questions se posent.

Les réseaux sociaux et médias s’enflamment

Directement, comme d’habitude, tout le monde s’enflamme. « Ruffin le traître », « Quelle ignoble manipulation », « Pauvres salariés manipulés et utilisés ». D’un côté les anti-Ruffin sont bien contents de pouvoir prouver qu’il est le mal absolu, et de l’autre côté les pro-Ruffin sont prêts à le brûler en place publique pour haute trahison.

Désinformation quand tu nous tiens…

Qu’on soit anti-Ruffin ou pro-Ruffin, un problème se pose et pas des moindres, cet enregistrement n’est qu’un morceau de l’échange entre François Ruffin et Emmanuel Macron. Avant donc de lapider le député de la Somme, il faudrait peut-être chercher un peu plus d’informations sur cette discussion.

Après 5 minutes de recherche, nous trouvons un enregistrement un peu plus complet .

Dans cet enregistrement, on constate qu’avant la préparation de la mise en scène de sortie, il y a eu d’autres échanges, que des salariés étaient présents au côté de François Ruffin, et que cette mise en scène était une stratégie. Après bonne ou non, chacun jugera en son âme et conscience, ce n’est pas le sujet de cet article.

Que peut-on en conclure ?

Cela fait des mois que la désinformation est devenue normale. On prend une partie d’une phrase qui nous intéresse, on la colle avec une autre et hop un scoop, un scandale.

Le problème avec ce genre d’agissements c’est un peu comme la comptine pour enfants : « Le garçon qui criait au loup ». Au bout d’un moment, plus personne n’y prête attention et lorsqu’il y a réellement un scandale il passe à la trappe.

De plus, bien souvent ce genre de « scoop » sert de fumée à de vraies actualités et problématiques. Dans ce cas-ci, on va entendre parler de cette (non)-affaire pendant plusieurs jours, hors qu’un sujet bien plus important est en jeu, celui de nos retraites…

Il est primordial d’apprendre à se faire sa propre opinion, non pas celle d’un média, d’un proche, d’un élu, mais la sienne. On est tous dotés des mêmes capacités de réflexions, on a tous la possibilité de se renseigner un minimum afin d’avoir toutes les informations nécessaires à l’analyse d’une situation. Et d’en tirer ses propres conclusions.